Livres, panier, tasse dorée et plantes

Ces chroniques auxquelles vous avez échappé

Les chroniques auxquelles vous avez échappé, ce sont celles des romans que je n’ai pas suffisamment appréciés pour avoir envie de vous en parler en long et en large. Les trilogies qui resteront à jamais entamées, les lectures qui ont traîné en longueur, les abandons… Pour cette première série, voici quatre romans qui ne m’ont pas du tout convaincue!

Couverture de Here I Am par Jonathan Safran Foer

Me voici: Jonathan Safran Foer, le grand retour

Jadis jeune prodige des lettres américaines, Jonathan Safran Foer n’avait plus publié de roman depuis onze ans. Mais gare à ceux qui l’avaient oublié… Le revoilà! Avec un roman doux-amer sur la famille, le couple, le temps qui passe, les multiples façons dont on peut se perdre soi-même, ses racines ou ceux que l’on aime.

Couverture d'Americanah par Chimamanda Ngozi Adichie

Americanah, un magnifique roman sur le racisme et l’émigration

En grandissant au Nigeria, Ifemelu était comme tout le monde. C’est en arrivant aux Etats-Unis pour ses études qu’elle prend conscience de la couleur de sa peau: dans son pays d’adoption, c’est ce qui la définit avant tout. Désormais, elle est Noire. A la fois émouvant récit initiatique, passionnante plongée dans la culture nigériane, et fine analyse des problématiques raciales ainsi que des bouleversements identitaires liés à la migration, ce roman est un chef-d’oeuvre à découvrir absolument.

Page 2 sur 512345