Couverture d'Americanah par Chimamanda Ngozi Adichie

Americanah, un magnifique roman sur le racisme et l’émigration

En grandissant au Nigeria, Ifemelu était comme tout le monde. C’est en arrivant aux Etats-Unis pour ses études qu’elle prend conscience de la couleur de sa peau: dans son pays d’adoption, c’est ce qui la définit avant tout. Désormais, elle est Noire. A la fois émouvant récit initiatique, passionnante plongée dans la culture nigériane, et fine analyse des problématiques raciales ainsi que des bouleversements identitaires liés à la migration, ce roman est un chef-d’oeuvre à découvrir absolument.

Couverture des Enfants de Venise par Luca di Fulvio

Un livre pour remonter le temps: « Les enfants de Venise », de Luca di Fulvio

Venise, au début du 16e siècle. Quand le chemin de Mercurio, chef d’une petite bande de gamins des rues, croise celui d’une jeune Juive, tous les deux savent qu’ils ne se sépareront plus. C’est compter sans les lois vénitiennes qui confinent les Juifs au ghetto, les fréquentations dangereuses de Mercurio et la haine d’une femme jalouse… Du romanesque à l’état pur, qui séduira tous les amateurs de sagas historiques!

Un monde flamboyant par Siri Hustvedt, palette et pinceaux

« Un monde flamboyant », de Siri Hustvedt: le roman le plus stimulant que j’aie lu récemment!

L’art et l’identité sont au centre de ce magnifique roman qui soulève bien des questionnements. Harriet Burden, artiste qui n’a jamais percé, décide d’exposer ses oeuvres sous des pseudonymes masculins. A la clé, des révélations pas tendres sur le milieu de l’art contemporain… Mais aussi sur des facettes de sa personnalité qu’Harriet aurait peut-être préféré ignorer.