Il y a un an exactement, je me suis lancée à l’assaut de l’océan du web à la barre de mon petit blog de fortune, en espérant réussir à amener mes chroniques aux yeux de quelqu’un, quelque part – et si possible pas seulement ceux des robots de Google. C’est donc le moment ou jamais de sortir le sextant et le compas et de faire le point sur le chemin parcouru… Le vent contraire du manque de temps ne m’a-t-il pas fait dévier de ma route? La coque a-t-elle résisté aux tempêtes des problèmes techniques? La voile de la motivation n’est-elle pas en berne?

Rassurez-vous, je vais vous épargner le bilan chiffré de l’année écoulée, avec nombre de livres lus, de chroniques, d’abonnés, de followers conquis sur les réseaux sociaux divers et variés, de pages vues, de visiteurs uniques, et ainsi de suite. Déjà, parce que je n’aime pas les chiffres. Et aussi, parce que tous ceux-ci se résument assez bien en quelques mots: pas beaucoup, en comparaison des étoiles qui brillent au firmament de la blogosphère littéraire. Et pourtant: beaucoup plus que ce que j’osais espérer à mes débuts, quand je trouvais que ce serait déjà bien si 5 ou 6 de mes proches s’intéressaient à ce que je racontais, de toute façon. Mais surtout, parce que cette année m’a apporté tellement de choses que Google Analytics ne peut pas comprendre!

Feux d'artifice

CAP SUR LE PLAISIR

Je me suis lancée dans mon odyssée bloguesque avec deux principaux objectifs, dont le premier était de pouvoir parler des livres que j’aime (et si possible, pas toute seule). Des courants favorables m’ont portée dans cette direction et j’ai petit à petit pu nouer des échanges à travers les commentaires, les réseaux sociaux, ou même en face à face: l’une des bonnes surprises de cette année a été de découvrir que j’avais beaucoup plus de lecteurs dans mon entourage que je ne l’imaginais! Mieux encore, j’ai retrouvé le plaisir de réfléchir à ce que je lis. J’ai fait des études littéraires et j’ai toujours adoré chercher ce qui se trame entre les lignes d’une oeuvre, ce qu’elle nous dit au-delà de l’histoire qu’elle raconte. Dans mes chroniques, j’essaie souvent d’apporter cette vision, de vous donner mon interprétation d’un récit. Enfin, j’espère. Et cela m’oblige à développer mes idées plus que si elles n’étaient destinées qu’à moi, afin de pouvoir les formuler clairement.

Ma quête devait aussi m’amener à retrouver un plaisir perdu: celui de l’écriture. Actuellement, la Source des Phrases Parfaites demeure ce mirage que je crois voir parfois dans le lointain, et qui s’évanouit aussitôt…  Je suis encore souvent insatisfaite de ce que j’écris, mes articles n’atteignent pas le niveau dont je rêve. Mais au moins, j’ai envie de construire une réflexion, d’aiguiser mon style, et parfois mes efforts me semblent récompensés quand j’obtiens une tournure qui me plaît ou un enchaînement fluide!

LES TRÉSORS CACHÉS DE LA BLOGOSPHÈRE

Je me suis jetée à l’eau sans avoir lu beaucoup de blogs. C’est donc en route que j’ai réalisé que j’étais loin d’errer seule dans un désert! Au fil de l’année écoulée, j’ai croisé plein de blogs littéraires géniaux. Ils m’inspirent, me poussent à m’améliorer, me donnent des tonnes d’envies de lectures. Grâce à eux, j’ai découvert énormément d’auteurs et de livres auxquels je ne me serais probablement pas intéressée autrement. Comme les voyages et la lecture, le blogging ouvre l’esprit… Je lis donc plus et plus attentivement qu’il y a un an! Et comme je suis toujours à l’affût de nouvelles idées, je consacre aussi plus de temps à m’informer sur le milieu du livre en général, à tester des services ou à participer à des événements. Ce qui ne se voit pas beaucoup sur le blog pour le moment, mais un jour viendra… Bref, me voilà prise dans un tourbillon vertueux!

Mais pour tenir un blog littéraire, il ne suffit pas d’aimer lire et écrire… Ma carte au trésor m’indiquait les écueils à éviter et les étapes à ne pas manquer pour naviguer sans heurts sur les eaux houleuses de la blogosphère: acheter un nom de domaine, choisir un thème, le personnaliser, rédiger des articles bien sûr mais aussi les illustrer, les promouvoir sur les réseaux sociaux, les optimiser pour le référencement… Autant de termes assez exotiques pour la novice que j’étais, et d’activités dont j’avais totalement sous-estimé l’importance. Heureusement, j’ai réalisé que je m’amuse bien à chercher les meilleurs outils et à apprendre à les utiliser (surtout quand tout fonctionne comme je veux et du premier coup. Mais chut…). Petit à petit, je me rends compte que je me suis trouvé un nouveau hobby: j’aime tout simplement bloguer!

PALMARÈS

Voilà pour le bilan de cette année bloguesque et littéraire. Lequel ne serait pas complet sans un petit tour d’horizon de vos articles préférés, parce que même si je n’aime pas les chiffres, je regarde les statistiques! Attention, attention… (roulement de tambours):

  • Votre grand favori est le récit de mon test de la Kube! Voilà qui me motive à essayer de nouvelles expériences littéraires pour vous. D’ailleurs, puisque vous aimez ça, il faudrait peut-être que je commande d’autres box littéraires, pour comparer. Par pur sens du devoir, bien entendu…
  • En deuxième position, on retrouve la chronique du Dragon du Muveran de Marc Voltenauer. Réjouissez-vous, la suite des aventures d’Andreas Auer, Qui a tué Heidi, sort en librairie fin août. A découvrir ici même très bientôt!
  • Et enfin sur la troisième marche du podium, la chronique d’Horrora borealis par Nicolas Feuz. Ma parole, vous adorez les polars suisses! Ca tombe bien, j’en ai d’autres dans ma PAL.

BONNES RÉSOLUTIONS

Voici le moment où j’essaie de vous appâter en vous proposant plein d’améliorations pour l’année à venir! Allez, sincèrement: j’aimerais vraiment varier un peu plus le contenu en vous proposant des sélections thématiques (à commencer par celle des romans gothiques promise à ma soeur depuis le mois de janvier – non je n’ai pas oublié…) et peut-être un jour des articles plus fouillés sur des genres littéraires particuliers ou certains aspects du monde du livre. Ah, et des infographies. Non, je ne me mets pas la pression, là.

Ensuite, je vais essayer de m’améliorer en photoScoop: les photos floues, ce n’est pas ma signature artistique.

LE MEILLEUR POUR LA FIN

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, tenir un blog ne s’apparente pas à une traversée en solitaire. Fictionista aurait rapidement sombré, voire n’aurait pas vu le jour du tout, sans l’indéfectible soutien de dévoués moussaillons! Un ÉNORME MERCI à vous qui m’avez encouragée, apporté une aide technique précieuse ou fait part de vos expériences, ainsi qu’à vous qui m’avez suivie parfois dès le début, partagez, réagissez, ou me lisez tout simplement… C’est grâce à vous si la lectrice d’eau douce a des chances de se muer en blogueuse au long cours!

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 thoughts on “Un an déjà!”

        1. Merci! Je viens d’y passer mais il faut que je prenne le temps pour faire des recherches et lire quelques chroniques. J’en ai vu une d’un roman brésilien, ça m’intéresse beaucoup car j’aimerais découvrir la littérature de ce pays!

  1. Joyeux anniversaire 😀 !
    Ha ! Tenir un blog n’est pas une mince affaire… Il m’a fallu un an pour trouver mon rythme de croisière et commencer à avoir des commentaires… Il y a tant d’à-côté à soigner pour que tout roule ! C’est un vrai boulot. Mais quelle satisfaction de voir que ses articles sont lus et appréciés 🙂

    1. Merci Corentine!
      Heureusement que je n’étais pas consciente de tout ce travail à faire en commençant, sinon je n’aurais jamais osé je crois… Au bout d’un an j’ai l’impression d’avoir tout juste fait le minimum! Mais c’est vrai que quand les efforts commencent à porter leurs fruits, c’est tellement gratifiant que je ne regrette pas une seule seconde investie!

  2. Très bel article, tu m’as émue ! Ouvrir un blog et l’entretenir, c’est une magnifique aventure. Je suis entièrement d’accord avec toi. J’ai créé mon blog il y a un peu plus de six mois aujourd’hui, mes abonnés newsletter et mes followers Facebook me le rendent bien.

    Bloguer, ce n’est que du plaisir. Partager ce que l’on aime, se faire plaisir et faire plaisir aux autres en même temps. J’adore répondre aux commentaires, échanger avec les personnes qui me suivent…

    La blogosphère permet de faire de belles rencontres, avec des gens tout aussi intéressés que nous. On noue parfois de très belles amitiés. Un blog, la blogosphère, le monde littéraire, Lifestyle… tout ça, c’est du bonheur à l’état pur ! 😉

    Je souhaite un très Joyeux Anniblog à Fictionista et une longue vie remplie de chroniques de livres 🙂 Petite parenthèse : j’ai beaucoup aimé les termes de navigation et de mer/océan que tu as utilisés dans ton article, c’était super ! Tu m’as fait pensé à ma chronique de « Moby Dick » ^^

    À bientôt, bises <3

    Sue-Ricette

    1. Oh merci, c’est moi qui suis toute émue maintenant! 😀
      Ton blog n’a que six mois? Je pensais que tu étais plus « expérimentée », tes chroniques sont super bien écrites! Je suis épatée!
      Et tu as raison, les échanges, les rencontres, ça motive énormément et ça ouvre plein de nouveaux horizons! C’est du travail mais on est bien récompensés:-)
      Ah oui les termes de navigation… Et pourtant, moi je n’ai jamais lu Moby Dick! Je pense que c’est mon envie de vacances à la mer qui s’est manifestée insidieusement… Je suis contente que ça t’ait parlé!:-)
      A bientôt, bises:-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *